Téléphones portables : à quel âge et pour quelles conditions ?

téléphone-portable-adolescent

Course de texto, téléchargement d’applis à la mode ou customisation super stylée, la guerre des téléphones portables est déclarée dans la cour de récré. Dans la tête de nos adolescents en quête de personnalité, une idée reçue s’y est fortement ancrée : ne pas avoir de téléphone dans la poche de son jeans au bahut, c’est prendre le risque d’être totalement Has Been. Face à cette situation si cruelle et insupportable à leurs égards, faut-il céder ? Quel est l’âge idéal pour mettre un téléphone entre les mains de son ado ? Le Mag’ fait le point.

Premier téléphone portable : à quel âge ?

Pour trouver une réponse à cette question existentielle, penchons nous sur les différentes études réalisées par des organismes experts. En farfouillant dans les chiffres et les pourcentages, une moyenne statistique s’y dégage clairement. En règle générale, entre les trousses et les cahiers, le premier téléphone portable ferait son apparition dans les affaires de nos ados dès l’âge de 12 ans. En effet, plus de 82% d’entre eux en sont équipés à cet âge. Ce cap serait notamment franchi par les parents pour des raisons pratiques et de réassurance. Il correspondrait particulièrement à l’entrée au collège, là où notre marmaille gagne en autonomie et en indépendance. Finis les trajets main dans la main avec papa et maman, bonjour le bus et les activités parascolaires après les cours ! Pour répondre à toutes ces nouvelles contraintes, le téléphone portable peut être une solution. Mais attention cependant à ne pas tomber dans le piège de nos ados ! Cet achat doit avant tout être motivé pour des raisons pratiques et non pas pour faire joujou à longueur de journée…

Quel téléphone choisir pour votre ado ?

L’indestructible Nokia 3310 ? Totalement dépassé vous diront-ils ! Dans cette nouvelle ère générationnelle, le High Tech correspond aux bombers Scott et Doc Martins des années 90. Il ne cesse d’évoluer et nécessite de s’adapter en conséquence (car oui c’est aussi Has Been d’avoir un téléphone bas de gamme, il leur faut le top du top !). A ce moment précis, les parents doivent calmer les ardeurs des ados. On oublie les smartphones et autres modèles tactiles super méga évolués du genre iPhone 4S ! Pour cette première acquisition, vaut mieux miser sur des petits téléphones basiques et simples d’utilisation. Ces derniers s’avèrent un bon compromis pour tester la confiance et éviter tout débordement. Dans les rayons téléphonie, le choix ne manque pas. Parmi les mobiles Samsung par exemple, le player one ou encore le C3300 constituent de bons modèles pour commencer (et en plus, ils se monnayent à moins de 70€ !). Si votre ado a flashé sur la marque Nokia, pourquoi ne pas lui offrir le modèle Graphite ?

Samsung Player One 67,90€, Samsung C3300 59€, Nokia Graphite 65,90€

Certains parents généreux peuvent néanmoins se lancer dans d’autres achats plus conséquents comme celui du célèbre iPhone, combinant multimédia et fonctionnalités basiques. Avant de céder discutez-en avec votre marmaille et fixez les règles de conduite pour éviter toutes disputes et malentendus. Pensez aussi que plus le smartphone de votre enfant sera moderne et cher, plus il a de chances de se le faire voler ou raquetter à l’école…

Quel forfait ?

Côté forfait mobile, pas évident de faire son choix ! Heureusement, de nombreux opérateurs de téléphonie n’ont pas oublié nos adolescents. A ce jour, des petits forfaits bloqués existent pour les inciter à devenir autonome et à gérer correctement leur budget. Universal Mobile, Virgin, NRJ ou encore M6 mobile proposent notamment ce type d’offres à petits prix avec tout le nécessaire comme les textos illimités et une heure d’appel. Une fois consommé, c’est à lui de se débrouiller pour recharger !

Quelles conditions à mettre en place ?

L’autorisation d’un téléphone portable doit s’accompagner de quelques règles et conseils d’adulte. En effet, il est primordial d’éduquer son adolescent sur cet usage au quotidien. Premièrement, on lui explique bien les limites : pas d’appels et de textos passés une certaine heure le soir, pas d’excès au risque de se trouver avec 0€ de crédit et pas de cascade en skate avec le téléphone dans la poche. Question sécurité, on lui apprend à ne pas exhiber son téléphone aux yeux de tous pour ne pas se le faire voler et à parler discrètement. Ceci est une règle d’or essentielle ! De même, rentrez lui quelques numéros en cas d’urgence tels que ceux du SAMU, des pompiers, ou de la police nationale. Ces appels sont gratuits même sans crédit (n’oubliez pas d’y enregistrer le votre par la même occasion, ainsi que ceux de papi/mami). Pour sa santé et le bien être de tous, notre ado devra aussi apprendre à éteindre son téléphone pendant les cours et à ne pas abuser du volume des écouteurs au risque d’avoir des problèmes auditifs par la suite.

Voir aussi : tout le rayon téléphonie de RueDuCommerce

 

Crédits photo : Psychologie au quotidien, L’internaute et Sofamille.

 

Une réponse à « Téléphones portables : à quel âge et pour quelles conditions ? »

  1. J ai dej un telephone mais il deglingue un peu et j aimerais bien le changer tout de suite et le plus vite possible

Laisser un commentaire